Le hiving, nouvelle ambiance cosy

Exit le cocooning, place au hiving ! Si les années 80 nous ont donné le goût du repli sur soi, ambiance plaid sur les genoux blotti devant la télé, aujourd’hui la tendance est à l’ouverture… tout en restant à la maison !

Avec le hiving, le foyer reste un endroit privilégié et cosy mais s’ouvre au monde extérieur en laissant plus de place à la convivialité.

Le “hiving”, qu’est-ce que c’est ?

Fini le cocooning synonyme d’enfermement à la maison, coupé du monde. On se défait aujourd’hui de ce cocon pour évoluer en ruche : le terme “hiving” vient de l’anglais “hive” signifiant ruche.

hiving-art-de-vivre-ensemble

Le principe est simple : comme une ruche, notre intérieur est un havre de paix et un lieu réconfortant, mais qui dit ruche dit colonie et communication au sein de celle-ci.

Ainsi, le hiving fait la part belle à la convivialité, voire à la vie en communauté, qu’il s’agisse de ses amis, sa famille ou tout autre membre du “clan”. Mais on oublie ici les codes trop stricts de l’art de recevoir et c’est à la bonne franquette, dans une atmosphère simple de partage que l’on accueille tout ce monde.

Un intérieur façon hiving

Pour symboliser ce principe de ruche, le hiving décloisonne les pièces. On ouvre les espaces comme on s’ouvre aux autres. La cuisine est évidemment la pièce maîtresse de ce concept, ouverte sur la pièce à vivre de façon à garder le contact tout en préparant le repas ou en débarrassant la table. Les cuisinistes proposent ainsi de nombreux modèles de cuisines ouvertes, avec bar ou îlot central, parfois même de forme arrondie pour plus de douceur.

Les grands espaces sont donc privilégiés pour créer une pièce commune, favorisant l’échange, véritable centre d’activités où l’on peut à la fois travailler, manger, se détendre… Même la salle de bain n’échappe pas au hiving ! De plus en plus de designers intègrent cette pièce, désormais dédiée au bien-être, à la chambre. Cette fusion des éléments peut néanmoins être tempérée pour conserver un peu d’intimité ou de tranquillité, notamment pour installer son bureau : les cloisons mobiles ou modulaires recréent des “coins” sans fermer totalement l’espace.

Et la déco ?

Le hiving est un mélange très moderne, presque paradoxal. D’un côté, on privilégie les matériaux bruts et authentiques, comme le bois pour les meubles et les revêtements ou les tissus naturels (lin, coton, jute, chanvre…), respectant ainsi les valeurs environnementales chères à notre époque. Mais le hiving c’est aussi être à la pointe de la technologie : appareils ménagers dernier cri pour partager un expresso entre amis ou faire la cuisine en famille et surtout automatisation de la maison grâce à la domotique, toujours dans un esprit de communication absolue.

Le style est plutôt épuré, mais on conserve le côté cosy du cocooning : confort et chaleur sont de rigueur. L’ameublement peut être en bois clair, très simple, ou donner un petit côté vintage à votre intérieur, mais sans trop en faire. Côté couleurs, jouez sur des tons plutôt chauds en gardant une teinte principale neutre (jaune pastel, gris très pâle, taupe clair).

Afin de rendre encore plus convivial l’espace de vie, on se tourne vers les coussins de sol, les poufs confortables, les tapis épais type shaggy… Gardez simplement à l’esprit que votre nid douillet doit l’être pour tous vos invités : même s’il s’agit de votre propre petite ruche, toutes vos abeilles doivent s’y sentir bien !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :