Couleurs en déco : les règles de base

Comment marier les couleurs entre elles ? Pourquoi certains mariages sont-ils meilleurs que d’autres ?

Autant de questions qu’il est légitime de se poser en déco. Pour faire vous-même votre palette et comprendre un peu mieux le fonctionnement des couleurs, voici quelques principes de base qui, loin d’être exhaustifs, pourront cependant vous aider dans vos futurs choix déco.

La roue chromatique : un outil simple

Ce n’est pas un hasard si le bleu et l’orange se marie si bien : ce sont des couleurs complémentaires. Pour comprendre l’interaction des couleurs entre elles, il existe un outil très simple, répandu chez les professionnels, peintres comme décorateurs : la roue chromatique (photo).

bleu-orange-complementaire-ou-camaieu

Elle permet en premier lieu de distinguer les trois couleurs primaires, c’est-à-dire les teintes élémentaires à partir desquelles toutes les autres sont obtenues : bleu, rouge et jaune. De ces trois primaires découlent les couleurs secondaires, obtenues, elles, en mélangeant simplement deux couleurs primaires : orange (rouge et jaune), vert (jaune et bleu) et violet (bleu et rouge). Le reste du cercle est composé des couleurs dites tertiaires, ou intermédiaires, mélanges de couleurs primaires et secondaires.

La compatibilité des couleurs

Mais à quoi sert donc ce cercle chromatique ? Il permet en fait de visualiser très rapidement les couleurs compatibles et les mélanges harmonieux. Les couleurs complémentaires, par exemple, constituent le plus fort contraste possible : il s’agit de deux couleurs situées à l’opposé l’une de l’autre sur le cercle. Pour trouver la complémentaire d’une couleur primaire, rien de plus simple : il suffit de mélanger les deux autres primaires ! Ainsi, le bleu est bien la complémentaire de l’orange (jaune et rouge).

Pour toutes les autres teintes, un petit outil en ligne peut vous aider à trouver l’alliance parfaite : Color Scheme Designer. En déco, le mariage des “complémentaires doublées” est également fréquent : il s’agit de choisir une couleur principale (jaune) et deux couleurs qui avoisinent sa complémentaire (violet-bleu et violet-rouge).

On peut également jouer sur les couleurs analogues, c’est-à-dire celles qui sont côte-à-côte sur le cercle, comme le jaune, le jaune-orange et le jaune-vert. Pratique si vous souhaitez savoir quelles couleurs se marieraient bien avec la couleur principale d’une pièce par exemple. Pour une déco en camaïeu, on jouera sur une seule couleur mais avec des variations de tons, plus foncés et plus clairs.

Le dosage et les couleurs neutres

Vous aurez probablement remarqué que ni le blanc, ni le noir ne font partie du cercle chromatique. En effet, le blanc et le noir, tout comme les teintes neutres associées (beige, gris, etc.) permettent, en déco, d’adoucir des mélanges de couleurs plus fortes. D’ailleurs, si le cercle chromatique donne une excellente indication sur les mélanges harmonieux, il reste très basique et vous devrez l’adapter aux couleurs, moins prononcées, que vous choisirez. Prenez simplement en compte quelques règles de déco simples.

On considère par exemple qu’un mariage de trois couleurs est un maximum pour ne pas surcharger visuellement l’espace. De plus, il faut hiérarchiser ces couleurs : une teinte dominante, qui constituera environ 85% de l’espace, une secondaire sur 10% et enfin une dernière apposée par touche pour les 5% restants. Et si les teintes neutres sont très importantes pour mettre en valeur vos couleurs franches, n’oubliez jamais que le blanc pur est à éviter, trop austère. Préférez le casser avec une légère pointe de couleur pour lui donner plus de profondeur. Quelle couleur ?

A vous de choisir en fonction de votre déco et en vous inspirant de la roue chromatique !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :